Un livre qu'on quitte sans en avoir extrait quelque chose est un livre qu'on n'a pas lu. - Antoine Albalat

mardi 6 octobre 2015

Concours de nouvelles de Science-fiction



« L’Institut Kervégan organise en partenariat avec les Utopiales un concours de nouvelles de science-fiction, ouvert à toute personne âgée de 18 ans et plus, de langue française. Le but de ce concours est de promouvoir la réflexion sur les évolutions sociétales à venir et de susciter du débat citoyen. Le concours de nouvelles a pour thème en 2016 : un bouleversement majeur à venir dans le monde du travail. L’histoire devra témoigner en particulier des conséquences induites par ce bouleversement dans la vie quotidienne. » http://www.institut-kervegan.com/actualite/sf/

Parfois, il m'arrive de songer à d'autres projets que Prophétie Nordique. C'est néanmoins particulièrement difficile, dans la mesure où c'est le seul univers et la seule histoire que j'ai jamais construits. Comme je me suis investie corps et âme dans ce seul et unique projet, il ne reste que peu de place pour les autres. Certes, je continue de pratiquer le jeu de rôle par forum, donc j'écris d'autres histoires, j'invente d'autres personnages dans d'autres univers qui ne m'appartiennent pas. Mais ce n'est pas pareil. Le jeu de rôle me permet d'exercer ma plume, de renouveler mes idées en écrivant avec d'autres personnes, en lisant les textes d'autres joueurs, mais je ne construit pas mes récits toute seule. J'ai bien eu une idée d'un autre roman, mais il faut bien admettre que si je n'ai pas assez de temps pour Prophétie Nordique, j'en ai encore moins pour un deuxième projet. 

Mais depuis quelques temps, toujours grâce à Cocyclics, je m'intéresse au format des nouvelles. C'est un exercice difficile selon moi, mais j'avais vraiment envie de tenter le coup. Sauf que l'inspiration ne venait pas... jusqu'à ce que je tombe sur l'appel à texte de l'Institut Kervégan. Et depuis, l'idée d'une nouvelle traitant le thème du travail fait son bonhomme de chemin. Okay, je vous le concède, je ne choisis pas la facilité. Un format de texte jamais expérimenté et un genre (science-fiction) que je ne maîtrise absolument pas ; double défi à relever. Mais j'en suis déjà à plus de 12.000 signes. 

Pour le moment, je suis assez contente de moi (ce qui ne garantit pas que je ne déchirerais pas en mille morceaux cette nouvelle dans quelques semaines, quand j'en serais dégoûtée...) Je ne pourrais pas poster mon travail quand ce sera terminé, car si je compte participer au concours, la nouvelle ne devra jamais avoir été publiée. Mais je vous tiendrai au courant !        

2 commentaires:

  1. C'est une super idée! Je me suis mise à écrire des nouvelles quand je bloquais sur mon projet précédent, et ça apporte une bouffée d'air frais, ça relance l'inspiration :) Cet AT a l'air vraiment sympa, j'espère pouvoir lire ta nouvelles sur le port ;) (pour ma part je me lance dans l'AT merveilleux scientifique...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce sera pareil pour moi :)
      J'ai manqué de temps ces derniers jours pour continuer sur ma lancée, mais je compte bien mettre un point final à cette nouvelle. Et elle passera certainement sur le port, oui !
      Je te souhaite bon courage pour Merveilleux scientifique (et j'espère aussi qu'on pourra lire ta nouvelle !)

      Supprimer