Un livre qu'on quitte sans en avoir extrait quelque chose est un livre qu'on n'a pas lu. - Antoine Albalat

mardi 22 septembre 2015

Les carnets, mon pêché mignon


S'il y a bien une chose pour laquelle je ne sais pas être raisonnable, ce sont les carnets (et la papeterie en général). C'est bien simple, je ne peux pas résister quand j'en vois dans les magasins. Heureusement (ou malheureusement) mon porte-monnaie sait comment me faire comprendre quand j'abuse... C'est un rabat-joie, mon porte-monnaie. 


Voici ma dernière acquisition en date ! J'ai dû passer plus d'une demi heure dans le magasin, à hésiter entre deux modèles : celui-ci et un illustré avec un petit chat (j'adore les petits chats presque autant que les carnets). La vendeuse a dû se demander ce que je trafiquais à rester devant l'étal, les yeux dans le vague, incapable de savoir lequel prendre. J'ai finalement opté pour celui-ci car je trouvais qu'il s'adapterait mieux pour l'usage que je lui réserve : la compilation de mes idées pour Prophétie Nordique.   

Oui, c'est vrai, je dis ça à chaque fois que j'achète un carnet. Je vais l'utiliser pour Prophétie Nordique. C'est la bonne excuse. Et au final, la moitié sont vides ou remplis à 10% d'ébauches de récits. Et, en fin de compte, celui qui m'a le plus servi, c'est mon vieux cahier de brouillon dessin. Moche, sans fioritures, et donc garanti sans crainte d'écrire des bêtises, de raturer comme une cochonne ou d'arracher des pages... Ouais, mon fidèle compagnon, c'est le ZAP Book. Mais après plus de deux ans de loyaux services, il est presque plein... Je dois songer à son remplaçant. Et ce sera sûrement le dernier acquis. Sauf si je craque sur un autre entre temps, ahem.  


J'en ai de toutes sortes, je vous dis !
Des petits, des grands, des à carreaux ou à pages blanches.
Des reliés ou à spirales. Des rigolos, des floraux, des scrapbookés par mes petites mains.
Des carnets en cuir. Des bas et haut de gamme.
Des vides, des à moitié vides, et des bien remplis :)

4 commentaires:

  1. il est beau celui tout devant en cuir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage, Dorian :)
      C'est vrai qu'il est très beau, sans doute mon préféré !
      C'est celui que j'ai utilisé pour la calligraphie de l'article : http://edelweiss-du-gwendir.blogspot.fr/2015/06/et-si-on-parlait-de-prophetie-nordique.html

      Supprimer
  2. Oh, moi aussi j'ai une passion inépuisable pour la papeterie en générale, les jolis carnets en particulier! J'ai peut-être bien le même carnet que toi, ou bien un autre modèle de la même marque, parce que le design est très proche, que j'ai utilisé comme journal intime (il est déjà rempli!). Je note aussi mes idées d'univers, de romans, de personnages etc sur des carnets et il y en a partout aussi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est qu'on en a des points communs... :)

      Les carnets, il y a toujours une bonne excuse pour en acheter ! Il doit bien rendre en journal intime, le papier a l'air agréable à la plume !
      Variante du journal intime, qu'une bonne amie m'a conseillé : écrire chaque soir trois évènements qui ont éclairé ta journée (une bonne odeur de croissant, le sourire d'un inconnu, le ronronnement du chat, une réussite professionnelle ou personnelle... ou un commentaire sur ton blog)
      Ne garder que les ondes positives et chasser tout le reste ;)

      Supprimer