Un livre qu'on quitte sans en avoir extrait quelque chose est un livre qu'on n'a pas lu. - Antoine Albalat

mardi 1 septembre 2015

Le 1er septembre, j'ai acheté un livre de SFFFH francophone !

J'ai évoqué, dans un précédent billet, l'opération menée par le collectif l'invasion des grenouilles : acheter un livre ou un ebook de l'imaginaire, afin de promouvoir les auteurs francophones encore méconnus sur un marché dominé par les anglo-saxons. 

Et nous y sommes ! Le 1er septembre est arrivé ! 

Hier encore, je n'étais pas certaine de mon choix. Plusieurs titres me faisaient de l’œil, mais pour des raisons de porte-monnaie qui pique, je savais déjà que j'achèterai une version numérique. On entend parfois dire que les ventes dématérialisées, les ebooks ou les livres numériques font de la concurrence aux parcours traditionnels du livre papier. C'est sans doute vrai. Mais, de mon côté, avoir une liseuse m'a réconcilié avec la lecture : je lis plus souvent qu'avant et je découvre des auteurs dont je n'aurais sans doute jamais entendu parler. Et je peux participer à des opérations comme celle d'aujourd'hui.


Alors, vous voulez savoir ce que j'ai acheté ? J'ai finalement craqué pour 
La pelote d'épingles de Cécile G. Cortes (Éditions du Chat Noir)


Quatrième de Couverture : De nos jours, l’existence des marraines fées est bien connue. L’une d’entre elles, Violette, est missionnée à Paris pour réunir deux tourtereaux : un chanteur pour midinettes et une couturière sans le sou. Mais sur place, rien ne se déroule comme prévu : les prétendants ne se calculent même pas ! Pire, le jeune homme craque pour les charmes de la fée qui doit pour la première fois gérer un problème de taille, pour lequel elle est parfaitement incompétente et inexpérimentée : ses propres émotions.

La pelote d’épingle est une romance acidulée aux accents rock qui met un bon coup de pied au joyeux petit monde des fées, princes charmants et innocentes princesses.

A priori, pas vraiment le genre de livre que je lis. Mais j'ai entendu beaucoup de bonnes choses sur cette romance déjantée, et j'avoue que j'avais envie de découvrir quelque chose de nouveau et de frais pour cette opération. Une auteure francophone découverte sur CocyClics, mais encore jamais lue ; une romance saupoudrée de poussière de fée ; une histoire féérique qui semble décalée... Allez, je me laisse tenter et je vous en dirai des nouvelles d'ici quelques temps ! 



Je me suis également laissée séduire par une nouvelle de Gaëlle Dupille, La première colonie, disponible gratuitement chez L'ivre-Book. Une nouvelle de Science-Fiction, un format et un genre que je lis rarement. Encore une fois, cette opération me permet d'élargir mon horizon.

J'ai longtemps hésité avec La Dame Blanche, Tome 4 de la Saga d'Aila, de Catherine Boullery. Une valeur sûre puisque j'ai déjà lu les deux premiers tomes et que je vais bientôt me plonger dans le troisième. Ce n'est pas aujourd'hui que je ferai l'acquisition de ce tome - porte-monnaie qui pique, ouille, même si le prix est plus que raisonnable pour un ebook de 500 pages - puisque j'ai privilégié des lectures inhabituelles. Mais ce n'est que partie remise ! 


Bon voyage dans les mondes imaginaires des auteurs francophones !
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire